Accusée d’avoir détourné 700 millions de $US, le concessionnaire péage route SOPECO SGR oppose un cinglant démenti

Accusée d’avoir détourné 700 millions de $US, le concessionnaire péage route SOPECO SGR oppose un cinglant démenti
Station de péage sur la route Lubumbashi-Kasumbalesa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Accusée d’avoir détourné « environ 700 millions de $US dans trois contrats de péage », la SOPECO-SGR, la Société de péage route au Congo oppose un cinglant démenti.

« Je crois que c’est une fausse information. Si c’est l’Inspection Générale des Finances qui est à la base de cette diffusion, qu’elle en brandisse des documents », déclare l’un des dirigeants de cette firme concessionnaire des trois péages route du Congo (Kinshasa-Matadi, Lubumbashi-Kasumbalesa, Kolwezi-Lubumbashi).

« Depuis son existence en 2009, nos recettes n’ont jamais atteint ce chiffre de 700 millions de $US », a poursuivi ce dirigeant.

A l’en croire, l’IGF a inspecté les livres des comptes de la SOPECO SGR allant de 2015 à 2021.

Directeur Général de l’AGCT, l’Agence Congolaise des Grands Travaux, Charles Médard Ilunga avait déclaré en 2019, lors d’une rencontre avec la presse, que les recettes annuelles tirées du système de péage au Congo avoisinaient entre 25 millions et 30 millions de $US par an.

« Sauf en 2018 où elles avaient atteint 45 millions de $US », avait-il déclaré en novembre 2019 devant ce groupe de journalistes congolais.

Selon Charles Médard Ilunga, plusieurs ouvrages publics à travers le pays, dans la Capitale Kinshasa comme dans l’arrière-pays, avaient été réalisés grâce aux recettes tirées de cette concession « même si elles n’ont jamais été suffisantes ».

Il faut souligner que ce contrat lie la SOPECO SGR au ministère des Infrastructures.

ALUNGA MBUWA.

Admin

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.