Nicolas Kazadi et des ambassadeurs parlent blanchiment d’argent et financement du terrorisme

Nicolas Kazadi et des ambassadeurs parlent blanchiment d’argent et financement du terrorisme

Vendredi 17 septembre 2021, Nicolas Serge Kazadi et les ambassadeurs et représentants d’Allemagne, de Belgique, des États-Unis, de France, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et de l’Union Européenne ont relancé la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Ce fut lors d’une réunion en présence de la gouverneur de la Banque Centrale du Congo, Mme Malangu Kabedi-Mbuyi.

La rencontre visait à clarifier les mesures prises par le Gouvernement pour plus de transparence en ce qui concerne les questions des flux financiers afin d’optimiser les stratégies de mise en œuvre du cadre national de LBC/FT.

Pour le ministre des Finances qui a présidé la réunion, le pays prend vraiment à cœur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. D’où le plan d’action élaboré selon les recommandations du GABAC, le Groupe d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique Centrale. Tous les efforts fournis par le Congo vont dans le sens d’éviter au pays d’être inscrit sur la liste grise du Groupe d’Action Financière (GAFI).

Avant mars 2022, d’importantes réformes seront annoncées notamment le cadre juridique.

Au nom de ses collègues, l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas Jolke Oppewall s’est dit satisfait de la sincérité qui a caractérisé ces discussions entre le ministre des Finances et les membres du corps diplomatique.

« Tous les partenaires impliqués dans la lutte contre le terrorisme sont définitivement disposés à fournir une assistance technique à la RDC afin d’atteindre les objectifs », a-t-il déclaré expliquant que les autorités congolaises doivent « rapidement mettre en œuvre les recommandations du rapport mutuel d’évaluation du GABAC d’avril 2021 pour rendre le système financier plus résistant aux abus et de placer la RDC en conformité aux standards internationaux de LBC/FT ». L’ITIE-RDC a publié un rapport dressant un état des lieux complet incluant la GECAMINES dont tous les contrats signés sont déjà sur son site internet. En ce qui concerne la déclaration d’intérêt et du patrimoine obligatoire pour les personnes politiquement exposées, l’ITIE-RDC a publié la liste des propriétaires effectifs des entreprises extractives conformément à l’exigence 2.5 de la norme ITIE. « Nous voulons interpeller l’autorité urbaine pour qu’elle  prenne en charge la situation de sa population. Comprenez que, la situation économique de notre milieu, n’est pas favorable pour qu’on puisse affronter cette autre difficulté qui se rajoute. L’autorité doit interpeller ces revendeurs pour leur montrer que ce n’est pas correct ce qu’ils font. Quand la ville sera à nouveau bondée de carburant, ils ne vont pas réduire le prix. Nous voulons que les autorités prennent conscience de cette situation ».

avec AGENCES.

Admin

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.