Le grand chantage

Le grand chantage

Un proche de la petite ceinture présidentielle avertit : «Félix d’hier n’est pas Félix d’aujourd’hui».
On le voyait venir. Il était là. Le chantage. Le Président était inspiré avec l’Union Sacrée. Il a ouvert des consultations, il en a tiré les conséquences. Toute la scène a accouru. Minuit s’est incroyablement transformé en midi. Kabila a été délaissé le lendemain quand la veille, la danse du ventre, la danse du boa, le béret rouge, les longues files d’abattoir faisaient rage à Kingakati. Mais on voyait venir. Voilà qu’il éclate déjà! Le chantage. Chacun veut, réclame le meilleur oubliant que les députés qu’il vante n’ont été que l’œuvre des équipes de celui qu’ils ont relégué dans la ferme de Kashamata. Qui a bu boira. Il n’existe pas deux sans trois. La loi des séries. Que va faire le Président face à ceux qui n’ont jamais eu de politique que les postes – mais pas n’importe lesquels – les postes juteux? Que va faire le Président face à ses partenaires et alliés ? Après avoir fait le choix du CACH, il y a deux ans et demi, va-t-il sacrifier le CACH et jeter le bébé avec l’eau du bain au bénéfice des arrivants qui n’avaient eu de cesse que de criminaliser ceux qui avaient tôt fait le «choix bête» du CACH? Ceux qui usent du chantage ne doivent pas oublier que la politique ne va pas sans morale et que Tshisekedi est, quoi qu’on dise qu’il ne respecte aucune parole, un homme pieux et que le chantage ne passera pas. Au fait, que fera-t-il de ceux qui l’ont rejoint à CACH et avec qui il forme le CACH, qui l’ont voté dans les urnes le 30 décembre 2018 en lui donnant la victoire, qui n’ont jamais cessé d’être calomnié? Un proche de la petite ceinture sort la menace, un clair avertissement : «Félix d’hier n’est pas Félix d’aujourd’hui». Un autre surenchérit, parle de la short list : «Tous ceux qui réclamaient la Primature ont été informés qu’ils ne formeraient pas le Gouvernement». Cela s’est passé devant témoin. Voilà qui donne raison à Georges Kapiamba d’ACAJ. Suite à un vent d’adhésion massive et incontrôlée, l’Union Sacrée court le risque d’être «un contingent de mercenaires intellectuels et politiques» (…) «dont la motivation cachée est de brider l’élan patriotique consubstantiel du Président de la République», (page 6) ce qui conduirait aux même maux décriés de la Coalition FCC-CACH.

D. DADEI.

Admin

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *