Le fils du Sphinx pose devant le Sphinx

Le fils du Sphinx pose devant le Sphinx

Le Fils du Sphinx de Limete a profité d’un voyage officiel cette semaine, invité du président Abdel Fattah al-Sissi d’Egypte, pour faire une sorte de pèlerinage et poser devant le Sphinx de Gizeh. Un moment historique.
Sculpture monumentale monolithique et la plus grande du monde avec 73,5 m de longueur, 14 m de largeur et 20,22 m de hauteur, ce Sphinx est la statue thérianthrope se dresse devant les grandes pyramides du plateau de Gizeh, en Basse-Égypte. Réalisée vers 2500 av. J.-C, attribuée à Khéphren, l’un des pharaons de la IVe dynastie de l’Ancien Empire voire à son père, Khéops, elle représente un sphinx couchant.
Le Président congolais ne pouvait pas ne pas faire ce détour, lui qui venait de Kinshasa où il avait commémoré les quatre ans de mise sous terre de son père, le Sphinx de Limete Etienne Tshisekedi wa Mulumba.
Le Chef de l’Etat qui a regagné Kinshasa mercredi après cette visite de 48 heures au Caire, a présidé, dans la capitale égyptienne, avec son homologue égyptien, à la cérémonie de signature de contrats qui pourraient concourir au développement de l’arrière-pays.
Peu avant de prendre son avion pour Kinshasa, il a visité les travaux de construction de la nouvelle capitale du Caire, lancés depuis près de deux ans par le président Abdel Fattah al-Sisi, et qui tendent vers la fin. Sur ce gigantesque site, non loin du site des pyramides, s’étendent des infrastructures qui vont permettre de désengorger l’ancienne ville.
Une smart city, avec espaces verts, mosquée et cathédrale.
Le président congolais a pu, avec cette visite, se rendre compte de la qualité du génie civil militaire égyptien qui, participera, aux côtés de quelques sociétés congolaises, à la construction des infrastructures au Congo notamment la fameuse nouvelle ville Kitoko, sur un site de la Capitale Kinshasa.
Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo veut dupliquer le projet de la nouvelle ville du Caire à Kinshasa, cette nouvelle capitale congolaise « Kitoko » dont l’appellation emprunte à «Kin-La-Belle, qui ne l’est plus, hélas !
«Je profite de cette occasion pour visiter la nouvelle ville du Caire que je voudrais dupliquer à Kinshasa qui n’est habitée que sur un tiers de sa partie et que dans les années qui viennent, nous allons avoir la ville la plus peuplée d’Afrique avec à peu prés 30 millions d’habitants», a déclaré le Président.
Ce projet est susceptible de résoudre le problème démographique que connaît Kinshasa.
Le Président congolais et son homologue égyptien ont convenu d’œuvrer de commun accord pour aider le Congo à pacifier tout le territoire congolais. Tshisekedi s’est réjoui de l’engagement égyptien à s’impliquer dans la pacification du pays afin que le Congo retrouve la paix et la sécurité. Le Président Abdel Fattah al-Sisi a salué les efforts fournis par le Congo pour la stabilisation politique et sécuritaire et a promis son implication «pour aider à aller plus loin encore».
avec LES AGENCES.

Admin

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *