Le Président et la Première Dame font montre de solidarité envers la population du Kivu après la coulée de la lave

Le Président et la Première Dame font montre de solidarité envers la population du Kivu après la coulée de la lave

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est depuis samedi à Goma, ville meurtrie par la coulée de lave du volcan Nyirangongo et l’état de siège qui a conduit à la nomination d’un gouverneur militaire et d’un vice-gouverneur issu des rangs de la police. Le Président de la République a été accueilli par une foule massée depuis les petites heures du matin, aux abords de l’aéroport.

Accompagné de la Première Dame Denise Nyakeru Tshisekedi, elle-même originaire du Kivu, et d’une délégation ministérielle, il vient compatir avec la population de Goma et du territoire de Nyiragongo.

troisième vague de COVID-19.

Avant de s’envoler, le Chef de l’Etat avait tenu un point de presse à la Cité de l’Union africaine au cours duquel il avait annoncé ce déplacement.

Pendant son séjour, il ne s’attardera  pas seulement sur le réconfort de ses compatriotes sinistré et l’évaluation à mi-parcours de l’état de siège. Il annoncera aussi une série de mesures «draconiennes» dans le cadre de la lutte contre la troisième vague de COVID-19.

Ce voyage intervient après une «visite de réconfort et d’évaluation » du Premier ministre Jean Michel Sama Lokonde Kyenge, qui avait apporté l’appui du Gouvernement aux populations touchées par les conséquences de l’éruption volcanique et une autre des ministres sectoriels qui avaient apporté des solutions d’urgence chacun dans son domaine de compétence.

Lors de ce séjour dont la durée n’était pas précisée, Félix Tshisekedi va s’intéresser aux besoins en lien avec les abris. En début de semaine, d’après son entourage, outre que le Président est annoncé à Beni, dans le Grand Nord, où les attaques attribuées aux combattants ADF, se sont multipliées, depuis quelques semaines, il se rendra également à Kibati, à une vingtaine de kms de Goma, où un campement sera érigé pour les déplacés. Ce site est destiné à environ 17.000 personnes ayant perdu leurs maisons pendant la coulée de lave. Il sera doté d’un centre de santé et d’un point d’adduction d’eau, en plus des habitations. À Kibati, le président prendra la parole pour s’adresser à la population.

Suite au retour massif des populations, le logement est un casse-tête pour les autorités et les humanitaires. C’est le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU, en abrégé Ocha, qui avait facilité, au départ, une mission avec les acteurs humanitaires pour identifier les différents sites qui accueilleront temporairement les personnes sinistrées retournées à Kanyaruchinya, aux environs de Goma, dans le territoire de Nyiragongo.

Selon la protection civile, 3.500 ménages y seront hébergés pendant trois mois avant d’être relocalisés de façon permanente.

avec AGENCES.

Admin

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *