Kabila et Katumbi en voie de fumer le calumet de la paix

Kabila et Katumbi en voie de fumer le calumet de la paix

Kabila et Katumbi en conflit depuis 2015 vont-ils fumer le calumet de la paix? Sous la médiation de l’archevêque métropolitain de Lubumbashi, Mgr Fulgence Muteba Mugalu qui a convoqué du 17 au 19 mai 2022, un «Forum pour l’unité et la réconciliation des Katangais», tout le laisse penser. Iront-ils jusqu’à mutualiser leurs moyens en prévision des scrutins de 2023? Qui vivra verra !

En mars 2022, lors d’un point de presse dans la capitale du cuivre, l’archevêque de Lubumbashi annonce la tenue d’un forum qui réunirait tous les leaders du Grand Katanga.
Il s’agirait de pousser les fils et filles du Katanga à une réconciliation dans la vérité.
«En organisant ce forum, nous voulons amener nos leaders katangais, toutes tendances confondues, à s’asseoir ensemble pour regarder dans la même direction, se dire la vérité sans se focaliser sur les atrocités du passé pour lesquelles nous n’avons aucun contrôle, du moins pour le moment, plutôt se pardonner mutuellement en relevant les obstacles aveugles», déclare-t-il.
Les participants à ces assises devraient apporter des réponses aux questions ci-après : quelles sont les causes de ces divisions ? Que doit-on faire concrètement pour réconcilier et bâtir l’unité dans la diversité ? Quels sont les intérêts du peuple d’ici et d’ailleurs ?
«Nous devons faire un effort pour préserver et défendre les intérêts du peuple. Il s’agit d’aider les fils et filles du Katanga à poser des gestes d’une authentique réconciliation, une réconciliation dans la vérité et s’engager à travailler ensemble en restant unis dans la diversité en vue de défendre les intérêts politiques, socio-économiques et culturels du peuple katangais et de tous ceux qui vivent au Katanga», explicitait le prélat catholique.
Mgr Fulgence Muteba Mugalu explique qu’il s’agirait d’une rencontre qui va apporter la paix et l’unité dans sa province ecclésiastique. «Le forum projeté vise tout simplement à promouvoir la paix, l’unité et la réconciliation dans notre province ecclésiastique».

L’HORIZON 2023?
Le 12 mai 2022, l’archevêque réunit à nouveau un point de presse. Il confirme la tenue de ce «Forum pour l’unité et la réconciliation des Katangais».
Dates : du 17 au 19 mai 2022.
«C’est une initiative citoyenne. Nous voulons tout simplement en tant que Pasteur, demander à nos frères et sœurs de consolider la cohésion au niveau de la province en vue d’être efficaces au niveau national».
Selon l’archevêque, 200 participants sont attendus.
« Nous avons invité plusieurs personnalités, les politiciens, des hommes d’affaires, des jeunes, des femmes, des chefs coutumiers, tous vont se rencontrer autour de 200 personnes, et les gens vont enfin se parler, enterrer la hache de guerre et se retrouver dans la cohésion », confie-t-il aux journalistes katangais.
«Notre grande province du Katanga a été divisée il y a quelques années. On ne peut plus revenir à l’unité du Katanga, mais on peut au moins garder l’unité de l’âme katangaise, la fierté katangaise et de l’identité katangaise». Pour Mgr Muteba, personne ne sera oublié lors de ces assises qui débuteront avec une catégorie de personnes considérées comme influentes.
« Nous avons dit que nous sommes soucieux de la cohésion dans notre société, mais nous commençons par une catégorie de gens que nous estimons influentes et qui peuvent, grâce à l’engagement de leur volonté à vivre dans la cohésion et l’unité et à se réconcilier, influencer pour que tous ceux qui peuvent venir au Katanga, puissent entrer dans la dynamique du vivre-ensemble».
Puis : «Effectivement, il y a des dissensions, des divisions tout à fait manifestes pour généralement des motifs politiques. Mais ces divisions ne se limitent pas seulement au niveau de politiciens, elles se remarquent même au sein de la population katangaise. C’est pourquoi, nous avons commencé par cette catégorie de personnes dans l’espoir que nous aurons encore la cohésion au sein de la population et des autres communautés qui vivent ici et qui doivent se sentir à l’aise, mais aussi la cohésion au niveau national ».
Il cite quelques cas précis de conflits entre leaders katangais, souligne que là où il y a la division, il n’y a pas de développement.
« Cette situation de division ne se limite pas à deux individus. C’est-à-dire d’un côté, Joseph Kabila et de l’autre, Moïse Katumbi, mais Joseph Kabila a ses troupes, Moïse a aussi ses troupes. Mais en dehors d’eux, il y a d’autres conflits que nous oublions souvent ».
Puis : « Au Lualaba, vous savez que Fifi Masuka et Muyej se regardent en chiens de faïence, même à distance. Regardez partout, que ça soit au Haut-Lomami, au Tanganyika, c’est la même chose. Il y a les participants de Zoé qui sont mécontents parce que les conditions dans lesquelles Zoé a été radié n’ont pas plu à tout le monde».
Comme serviteur de Dieu, Mgr Muteba dit pouvoir tenter de mettre en pratique la parole du Seigneur selon laquelle : «quand vous voyez la paille dans l’œil de l’autre, il faut commencer par enlever la poutre qui est dans votre œil».
Le 9 décembre 2018, lors d’une interview accordée à plusieurs médias américains, Joseph Kabila n’excluait pas de se représenter aux élections de 2023 ne pouvant se présenter à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 à l’issue de son deuxième mandat.
«Pourquoi ne pas attendre 2023 pour envisager les choses? Dans la vie, comme en politique, je n’exclus rien», avait-il poursuivi. L’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe s’est aussi annoncé, à plusieurs fois, au départ.
Iront-ils, à l’issue de cette réconciliation sous la médiation catholique, envisager un accord politique?

avec AGENCES.

Admin

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.