Sanctions au PA, cap sur la relance

Sanctions au PA, cap sur la relance

Deux décisions et une en mode téléchargement. D’abord, le nettoyage des écuries d’Augias. Par décision motivée du Président National Historique, PNH, trois membres du Parti pour l’Action, P.A en sigle, viennent d’être frappés par la sanction la plus sévère : l’exclusion du parti et leur radiation définitive des rangs de ce parti  politique créé en 2008 à Kinshasa.

«FAUTE GRAVE»INVOQUEE.

Il s’agit de Mireille Ngingi Mpanza, président national du Parti pour l’Action et l’un des membres fondateurs, déchue pour incompétence et abandon de poste et, plus grave, pour «faute grave ».

Mireille Ngingi Mpanza a « subtilisé en 2015 les fonds de la caisse du Parti qu’elle détenait et dans divers comptes bancaires dont elle avait seule la signature », écrit la décision du Président National Historique datée du 5 juin 2021. « Lesquels fonds provenaient des cotisations, dons et legs des membres, destinés à la vie du Parti et au paiement de la caution des candidats aux élections provinciales anticipées de 2015 », détaille cette décision signée par le PNH, le Professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba qui préside le COPONA, le Conseil Politique National.

Interpellée à plusieurs reprises pour se justifier, Mireille Ngingi Mpanza qui s’est réfugiée en Belgique où elle aurait acquis, grâce à ces fonds dérobés, une maison de maître à Koekelberg, banlieue flamande de Bruxelles, a toujours opposé une « fin de non-recevoir aux différentes convocations de la commission disciplinaire ad hoc instituée par le Parti pour l’Action pour statuer sur les mérites des faits (qui lui sont) reprochés ».

Germaine Katanga et Jeannette Yeka Bangu sont d’autres membres du Parti du Crabe frappées par la mesure d’exclusion et de radiation.

Le Parti pour l’Action qui nettoie ses écuries, reproche à ces deux ex-membres – dont l’une très proche de la présidente nationale déchue – de s’être, toutes deux, volatilisées avec des fonds provenant des cotisations des membres.

« Attendu que Germaine Katanga s’est volatilisée avec les fonds issus des cotisations des membres du Parti pour l’Action déployés dans un cabinet ministériel (celui du MIREPA, Ministère des Relations avec le Parlement, ndrl.), attendu que ce comportement indigne a été observé dans le cas de Jeannette Yeka Bangu en charge de gestion d’une caisse d’événement, attendu que ces deux dernières personnes ont réservé une fin de non-recevoir aux différentes convocations de la commission disciplinaire ad hoc », le règlement intérieur du Parti pour l’Action sanctionnant «ces actes par la peine la plus sévère », les personnes visées ont subi la rigueur de la loi.

La décision (nr 003/CABCOPONA/PNH/PA du 5 juin 2021) précise que le PNHPA, le Professeur Tryphon Kin-Kiey Mulumba a instruit le Président National du P.A à saisir sans délai les instances judiciaires de la République démocratique du Congo – et, de recourir, en cas de besoin, à une commission rogatoire en Belgique – en vue de  « recouvrer le patrimoine social perdu» de cette formation politique membre de l’Union Sacrée de la Nation.

COMMISSION DU CONGRES.

Sur un autre plan,  après le IIIème Congrès Extraordinaire du PA tenu à la Sablière, dans la banlieue de Kinshasa, et, après le rapport établi par la Commission préparatoire du IIIème Congrès Extraordinaire du P.A., réunie du 20 mai au 4 juin 2021 à Kinshasa et présidée par le PNPA Honoraire Crispin Miyambi et qui fait état de la nécessité et de l’urgence d’une « relance forte des activités du P.A » en vue des confrontations électorales, par sa décision nr 004/CABCOPONA/PNH/PA datée du 9 juin 2021, le Président National Historique, a nommé une Commission du Congrès présidée par Me Christine Kalati Kitiki avec comme Vice-président Me Bienvenu Bakomba Muzinga et, comme rapporteur, le Dr Steeve Massey.

Ont été désignés membres de cette Commission, un membre fondateur André Malasi, Yolande Mfiri, Angèle Mabiala Ntomoi, Maurice Makaniama, Séraphin Mayumbu, Emmanuel Luyatu et la benjamine des Cadres du P.A., Rachel Mbana.

La Commission du Congrès, en période d’inter-règne, a mission d’assurer les tâches de l’Exécutif du P.A en rendant compte au COPONA, le Conseil Politique National, présidé par le Professeur Kin-kiey et dont les membres doivent être nommés, en s’assurant des missions de sensibilisation et de mobilisation. La Commission du Congrès est dissoute d’office avec l’ouverture du Congrès du Parti.

ALUNGA MBUWA.

Admin

Admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *